Pin sylvestre
Pinus sylvestris

Le pin sylvestre demande beaucoup de lumière mais est peu exigeant par ailleurs : il supporte aussi bien les étés chauds et secs que les hivers rigoureux.

Son nom signifie textuellement pin des bois par rapport à d'autres espèces qui forment des peuplements plus clairsemés.

Cette essence se rencontre de la plaine jusqu'à 1600 m. Il préfère les sols secs et caillouteux et les sols pauvres des moraines glaciaires.

Son écorce à grosses écailles facilite son identification.

Son bois comporte une forte teneur en résine que l'on utilisait en copeaux au Moyen-âge pour faire des flambeaux. Ses bourgeons servent au traitement de la toux.

Signaler une erreur

Taille maximale : 40 m